Accompagner les personnalités difficiles dans les relations de travail

Des clés pour comprendre et pour agir concrètement, aborder les « personnalités difficiles » et leurs interactions avec les organisations dans lesquelles elles travaillent

image

Objectifs

  • Savoir reconnaître les « caractéristiques des personnalités difficiles » et les situer dans leur contexte
  • Acquérir des concepts de base de la psychologie et la personnalité en lien avec le travail
  • Identifier les possibilités et limites de l’accompagnement et de ses interventions.

Profils concernés

  • Consultants et coachs
  • DRH, RRH et responsable formation
  • Membres CHSCT, préventeurs
  • Intervenants en charge des R.P.S

Prérequis

  • Aucun

Modes de financement

  • CPF
  • CIF
  • AIF
  • ...

Présentation

Les organisations, aux prises avec les incertitudes de notre époque et avec l'ambition de développer un management au plus près des personnes, sont confrontées à de nouvelles problématiques dont une forme d’expression est les personnalités difficiles.

Nouveau, car lorsque le travail était taylorisé et que la hiérarchie était directive, la personnalité des personnels n'interférait guère dans la capacité de production et la qualité de celle-ci.

Le travail d'aujourd'hui s'appuie davantage sur les capacités d'autonomie et d'initiative, de communication et de coordination. Il requiert des compétences de réflexion et de décision qui ne relèvent pas des seules possibilités cognitives. Une aptitude personnelle, une souplesse d'adaptation, une capacité à gérer des incertitudes et parfois des contraintes fortes sont nécessaires. Les personnalités fragiles en sont déstabilisées et elles deviennent difficiles à gérer tout en provoquant des dysfonctionnements organisationnels problématiques.

Aider ces personnes à résoudre leurs difficultés et à se positionner efficacement et durablement nécessite de repérer les incidences de leur comportement dans leur fonction, qu'elle soit opérationnelle ou d'encadrement, et d'en déduire la ligne de partage entre comportements « problématiques », « personnalités difficiles » et organisations « pathogènes ».

La notion de « personnalité difficile » a largement envahi l’espace public autant que le champ du travail. Elle résulte d'une psychologisation des rapports professionnels qui risque d'engendrer des effets délétères dans les relations de travail et de stigmatiser les personnes en les identifiant à leurs comportements sans rien vouloir entendre de ce qu'elles ont à dire.

Pour déterminer le cadre et le choix des moyens d’interventions à mener, il convient d'engager une réflexion sur les articulations entre comportements problématiques, organisation du travail et management pour mettre en perspective la position éthique que sous-tend une approche globale des situations.

Itinéraire pédagogique

Les personnalités difficiles, le normal et le pathologique

La notion contemporaine de personnalité et les différents types de personnalités difficiles, mise en perspective de l’évolution des différents courants de la santé mentale et de la psychopathologie…

Le travail comme activité subjective

De quoi le travail est-il le nom ? Le travail comme plaisir et/ou souffrance, l'écart entre travail prescrit et travail réel, l'implication psychique pour répondre aux attentes de l'autre et aux objectifs que l'on s'impose à soi-même, l’analyse des organisations comme contexte structurant le travail et les relations professionnelles…

Les pratiques d’accompagnement

Quelles formes et pratiques d’accompagnement selon que l’on accompagne une « personnalité difficile » ou un manager confronté à une « personnalité difficile » ? Les principes de l’approche clinique - qui n’est pas nécessairement thérapeutique - mais qui permet de prendre en compte la singularité du sujet, l’accompagnement comme moyen de contribuer à une prise de conscience de la part de la personne en difficulté et l’accompagnement comme moyen de recherche de solutions et d’orientations…

Habilitations et labels

imageimageimageimage

Convergence est référencée « Datadock », nom de la base de données unique créée par les 20 OPCA et OPACIF qui ont publié une liste commune de 21 indicateurs permettant de valider le respect par les organismes de formation des 6 critères de qualité fixés par le décret du 30 juin 2015.

Chaque indicateur est accompagné d’éléments de « preuves » que les organismes de formation doivent fournir pour attester de leur conformité aux critères imposés par la loi. A partir de ces éléments de preuve, assortis des éventuelles informations complémentaires qu’il jugerait nécessaire, chaque OPCA procède au référencement des organismes de formation pour aboutir à la publication, depuis le 1er janvier 2017, de son catalogue de référence.

La Fédération de la Formation professionnelle, en tant qu’organisation représentative du secteur de la formation professionnelle, est adhérente au MEDEF, à la CPME et à la Fédération Syntec et au groupement des professions de service (GPS). Elle contribue, au plus près des décideurs, à l’élaboration des politiques publiques relatives à l’insertion, à l’orientation et à la formation professionnelles. Elle porte dans le débat national des propositions et des initiatives pour encourager et valoriser l’investissement dans la formation professionnelle.

La mission de l'OPQF* est de délivrer aux organismes de formation un certificat de qualification professionnelle, en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants :

  • le respect de la règlementation
  • l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation
  • la satisfaction des clients
  • la pérennité financière
  • le respect du code de déontologie et du règlement intérieur

* : L’Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation - créé en 1994 à l’initiative du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de la Fédération de la Formation Professionnelle - a une représentation tripartite qui associe dans ses instances des représentants de prestataires de formation, de clients (entreprises, OPCA) et de l’intérêt général.

La Société Française de Coaching est la seule association en France à ne rassembler que des coachs professionnels accrédités.

Ses 2 niveaux d'accréditation (Accréditation Associé et Accréditation Titulaire), et sa spécialisation en coaching d'équipe constituent des labels sans équivalent sur le marché du coaching professionnel.

Modalités

Durée

14 heures
 

Prix

Recevoir un devis
 

Calendrier

08 au 09 mars 2018 (Toulon)
21 au 22 juin 2018 (Toulon)
29 au 30 nov. 2018 (Paris)

Démarche pédagogique

  • Apports théoriques et méthodologiques
  • Etudes de cas
  • Exercices d’entrainement

Atouts

  • Les fondamentaux de la notion de « personnalités difficiles » appliqués aux situations professionnelles
  • Une pédagogie centrée sur les pratiques professionnelles
  • Des grilles de lecture aux différents niveaux : individuel, organisationnel, managérial…