Manager en transversalité


Par-delà la logique hiérarchique, le manager en transversalité agit en "architecte" en mode projet ; il va animer des parties prenantes, un réseau, mutualiser des ressources et piloter pour faire converger les motivations, les intérêts, les différences, les compétences vers la réussite d’un projet.

Objectifs

  • Développer sa posture managériale en position de management non-hiérarchique
  • Repérer les talents et constituer une équipe ou un groupe de travail en adéquation avec les besoins et les enjeux de la mission
  • Intégrer les spécificités du management en transverse et mettre en œuvre ses activités fondamentales
  • Créer les conditions favorables à la coopération dans une équipe projet, de résolution…
  • Accompagner les changements dans des organisations complexes

Profils concernés

  • Managers transverses
  • Directeurs de projets
  • Managers de projets
  • Coordinateurs
  • Responsables de lots de tâches
  • Animateurs de groupe de travail et de réflexion
  • Animateurs de réseaux

Prérequis

  • Être amené à piloter un projet, une activité, un processus
  • Être en situation de management d’équipe(s) et/ou d’animation de réseaux et/ou de communautés de pratiques
  • Connaître les fondamentaux de la conduite de projet (méthodologie et outils)

Présentation de la formation

Cette formation a pour ambition de former les acteurs qui vont devoir manager quotidiennement dans la transversalité et dans la complexité. C’est un changement de paradigme managérial. L’une des principales caractéristiques du management en transversalité réside dans la nécessité de coordonner des acteurs, des disciplines et des activités multiples, aux logiques d’action parfois contradictoires. Le manager en transversalité doit mobiliser une réelle compétence à développer des réseaux et à traiter avec différentes parties prenantes ; il s’engage dans différentes dimensions et situations :

  • le pilotage d’une activité ou d’un processus récurrent : il concerne des experts ou référents regroupés autour d’une thématique stratégique telle que la qualité, la sécurité ou bien encore les ressources humaines ;
  • l’animation d’un groupe de travail ou d’une task force : elle vient répondre à une préoccupation ponctuelle et fait l’objet d’une question urgente à résoudre, d’un projet spécifique à gérer par l’organisation ;
  • l’animation d’un réseau ou d’une communauté de pratiques : celle-ci a pour but de regrouper des acteurs appartenant au même métier (manager, commerciaux…) afin de partager et généraliser les bonnes pratiques, de faciliter l’émergence de solutions.

Son défi managérial va consister à élaborer une architecture du projet et à fédérer les différents acteurs afin d’atteindre collectivement un résultat défini.

Itinéraire pédagogique

Le management transverse et la coopération

Ce module positionne la coopération au cœur du management transverse : intégrer les fondements et les principes du management coopératif en transverse ; mettre en œuvre une stratégie adaptée au positionnement des différentes catégories d’acteurs et mobiliser autour d’un sens commun, de valeurs partagées. Il est fondamental de déployer des pratiques de régulation : identifier les filtres relationnels et lever les freins ; adopter une posture de régulateur et gérer les situations tendues ; opter pour l’attitude assertive comme levier de facilitation ; favoriser l’autorégulation. Le manager doit accompagner la croissance de l’équipe : impliquer l’équipe dans la résolution de situations en focalisant l’attention sur l’espace des solutions ; mutualiser les connaissances et les savoirs par le développement d’espaces collaboratifs

Le management transverse : l’opérationnel

Avec ce module, il s’agit de connaître et piloter les différentes phases d’une mission transverse : distinguer et déployer les différentes phases d’une mission ; élaborer des scénarios et concevoir la structure générale de la mission ; concevoir des outils de pilotage et de coordination au quotidien : objectifs, plannings, budget, réunions de jalon, communication, reporting. Le manager doit aussi maîtriser la gestion des risques propres au projet, à la mission : comprendre la notion de risques professionnels dans le cadre de la mission ; évaluer les situations à risques ; mettre en place un plan de prévention

Du changement aux transformations dans les environnements complexes

Les théories sur le changement sont multiples et variées au point que le terme est devenu galvaudé. Les organisations et les environnements dans lesquels elles évoluent ne cessent de se transformer. La particularité est celle du temps : les transformations s’opèrent vite et en profondeur. L’avènement du numérique accroit les bouleversements et la complexité. Le manager transverse est l’acteur au centre de ces transformations, une question clé se pose alors à lui : comment accompagner les transformations et leur donner du sens ? Le manager doit pouvoir mettre en œuvre des supports et méthodes : identifier et cartographier les acteurs, accompagner les différentes étapes : co-diagnostic, déploiement de ressources, mobilisation des leviers d’action, pilotage

Certification professionnelle

La formation est qualifiante, elle est validée par une certification « animer et piloter une équipe en mode projet » reconnue par le ministère du travail et enregistrée à l’inventaire de la CNCP sous l’identifiant : 2549.

Habilitations et labels

imageimage

La Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) a été créée par la Loi de modernisation sociale n°2002-73 du 17 janvier 2002. Elle est composée de 43 membres : représentants ministériels, représentants des régions, partenaires sociaux, représentants des chambres consulaires et personnes qualifiées.

Ses missions : administrer le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) afin de mettre en lisibilité, pour tous les acteurs, l’offre nationale de certifications professionnelles. Au niveau international, elle contribue aux travaux sur la transparence des qualifications.

La mission de l'OPQF* est de délivrer aux organismes de formation un certificat de qualification professionnelle, en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants :

  • le respect de la règlementation
  • l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation
  • la satisfaction des clients
  • la pérennité financière
  • le respect du code de déontologie et du règlement intérieur

* : L’Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation - créé en 1994 à l’initiative du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de la Fédération de la Formation Professionnelle - a une représentation tripartite qui associe dans ses instances des représentants de prestataires de formation, de clients (entreprises, OPCA) et de l’intérêt général.

Modalités

Durée
81 heures
 
Prix
Recevoir un devis
 
Calendrier
  • module 1 (14 heures) - 25 au 26 mars 2019
  • module 2 (14 heures) - 29 au 30 avril 2019
  • module 3 (14 heures) - 27 au 28 mai 2019
  • module 4 (16 heures) - 24 au 25 juin 2019
  • module 5 (16 heures) - 12 au 13 sept. 2019
  • module 6 (7 heures) - le 25 oct. 2019 (Certification)
  • module 1 (14 heures) - 26 au 27 sept. 2019
  • module 2 (14 heures) - 29 au 30 oct. 2019
  • module 3 (14 heures) - 25 au 26 nov. 2019
  • module 4 (16 heures) - 18 au 19 déc. 2019
  • module 5 (16 heures) - 23 au 24 janv. 2020
  • module 6 (7 heures) - le 06 mars 2020 (Certification)

Démarche pédagogique

  • Apports théoriques et méthodologiques
  • Expérimentation de modèles et outils
  • Echange d’expérience
  • Mises en situation et études de cas
  • Supervision de pratiques en intersession

Atouts

  • Formation opérationnelle sur le management en transversalité
  • Entrainement et mise en situation
  • Accompagnement pédagogique personnalisé

Conseil de lecture

image