logo Convergence RH

Organisme de formation

La vocation de Convergence RH est d’accompagner le développement et l’expression des talents des personnes et des équipes. Notre mission est de faciliter la mobilisation des compétences sociales et l’intégration des compétences d’accompagnement. Notre offre est de déployer un ensemble de ressources permettant aux managers et aux personnes s’orientant vers les métiers de l’accompagnement de réaliser leur projet et d’atteindre leurs objectifs.

Avec « L’École de coaching » nous formons les professionnels et futurs professionnels aux pratiques du coaching individuel et d’équipe, aux pratiques de l’accompagnement professionnel et aux techniques et méthodes spécifiques.

Avec « L'Ecole du Management », nous formons avec des formations qualifiantes les managers et dirigeants, et, nous développons un ensemble de prestations pour déployer un management et une gouvernance en phase avec les réalités de monde du travail et des transformations sociales en cours ; pour engager l’ensemble des acteurs vers un « new deal management ».

École de coaching

Vous cherchez une formation aux métiers de l’accompagnement ? Notre école reconnue a pour vocation de former aux métiers de Coach professionnel, de Consultant en VAE et mobilité professionnelle, de Consultant en Relation d’Aide

FORMATIONS

  • Devenir coach professionnel certifé
  • Se spécialiser en tant que coach professionnel
  • Se connaitre en tant que coach professionnel
  • Entreprendre en tant que coach professionnel

Ecole du management

Nous agissons pour valoriser, faire reconnaitre les compétences managériales et nous offrons un ensemble de formations qualifiantes, validées par des certifications enregistrées auprès de France Compétences et reconnues par le Ministère du Travail.

Accompagner le développement des talents de chaque manager et dirigeant est au cœur des formations qui invitent à intégrer les derniers développements du management.

FORMATIONS

  • Devenir manager certifié
  • Devenir dirigeant certifié

Accompagnement professionnel

Les démarches de coaching et de codéveloppement favorisent la mobilisation des compétences personnelles et collectives pour aborder la complexité du travail et de ses transformations. Nous mettons en œuvre un savoir-faire pour accompagner les personnes et les équipes vers leurs objectifs, vers une plus grandes connaissances et expression de leurs talents. Les démarches en évolution professionnelle facilitent les transitions, les mobilités professionnelles mais aussi la construction de nouveaux projets.

FORMATIONS

  • Coaching individuel
  • Coaching d'équipe
  • Codéveloppement professionnel
  • Évolution professionnelle

Webinaire

Découvrez l’outil « Talent & Leadership »

mardi 6 octobre 2020 | 13:00 - 13:45

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Talent et les outils pour le révéler, le développer !

Présenté par Olivier WYLER, créateur du modèle

s’inscrire

Comment financer sa formation professionnelle ?

Comment utiliser son CPF

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un dispositif personnel qui vous accompagne durant toute votre vie active. Chaque actif conserve ses droits à la formation même s’il est au chômage ou change de travail et, les actifs à temps partiel bénéficie des mêmes droits que ceux à temps plein. Le compte sera crédité de 500€ par an pour un temps plein avec un plafond de 5000€. Vous pouvez choisir votre organisme et acheter votre formation via votre compte personnel en ligne. Sont éligibles les formations certifiantes par une certification enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles - RNCP de France Compétences ; les attestations de validation de blocs de compétences correspondant à une partie de certification inscrite au RNCP ; les certifications et habilitations enregistrées au Répertoire Spécifique - RS de France Compétences

Convergence RH vous communique sur demande les informations pour trouver facilement nos formations certifiantes éligibles au CPF sur la plateforme en ligne CPF.

Comment utiliser son CPF de transition

Vous pouvez demander la mobilisation de vos droits inscrits sur votre CPF (Compte Personnel de Formation) afin que celui-ci contribue au financement d’une action de formation certifiante ou qualifiante destinée à vous permettre de changer de métier dans le cadre d’un projet de transition professionnelle. Vous bénéficier d’un congé spécifique lorsque vous suivrez votre formation en tout ou en partie durant votre temps de travail. Le CPF de transition remplace le congé individuel de formation (CIF) qui disparait.

Plus d’information sur le site de transition pro.

Le financement personnel

Convergence RH vous permet de bénéficier de facilités de paiement, qu’il s’agisse de financer le coût total de la formation ou d’un montant partiel restant à votre charge. Vous pouvez mensualiser vos versements selon un échéancier et des modalités que nous définissions ensemble.

Solliciter son OPCO (Opérateurs de compétences)

Les « indépendants » ont un OPCO dédié qui est le FIFPL. Pour financer votre projet de formation, vous pouvez déposer une demande de prise en charge, le FIFPL vous indique alors le montant qu’il vous attribue pour réaliser votre formation.

Consultez la procédure de prise en charge du FIFPL.

Comment utiliser son CPF

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un dispositif personnel qui vous accompagne durant toute votre vie active. Chaque actif conserve ses droits à la formation même s’il est au chômage ou change de travail et, les actifs à temps partiel bénéficie des mêmes droits que ceux à temps plein. Le compte sera crédité de 500€ par an pour un temps plein avec un plafond de 5000€. Vous pouvez choisir votre organisme et acheter votre formation via votre compte personnel en ligne. Sont éligibles les formations certifiantes par une certification enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles - RNCP de France Compétences ; les attestations de validation de blocs de compétences correspondant à une partie de certification inscrite au RNCP ; les certifications et habilitations enregistrées au Répertoire Spécifique - RS de France Compétences

Convergence RH vous communique sur demande les informations pour trouver facilement nos formations certifiantes éligibles au CPF sur la plateforme en ligne CPF.

Comment utiliser son CPF de transition

Vous pouvez demander la mobilisation de vos droits inscrits sur votre CPF (Compte Personnel de Formation) afin que celui-ci contribue au financement d’une action de formation certifiante ou qualifiante destinée à vous permettre de changer de métier dans le cadre d’un projet de transition professionnelle. Vous bénéficier d’un congé spécifique lorsque vous suivrez votre formation en tout ou en partie durant votre temps de travail. Le CPF de transition remplace le congé individuel de formation (CIF) qui disparait.

Plus d’information sur le site de transition pro.

Le financement personnel

Convergence RH vous permet de bénéficier de facilités de paiement, qu’il s’agisse de financer le coût total de la formation ou d’un montant partiel restant à votre charge. Vous pouvez mensualiser vos versements selon un échéancier et des modalités que nous définissions ensemble.

Le plan de formation de l’entreprise

Les actions prévues dans le plan de formation sont décidées par votre employeur. Les formations concernées peuvent vous permettre de développer de nouvelles compétences, d’évoluer professionnellement ou encore de vous reconvertir. Votre entreprise prend en charge les formations inscrites dans le plan de formation.

Le plan de développement des compétences de l’entreprise

Le plan de développement des compétences recense l’ensemble des actions de formation mises en place par l’entreprise pour ses salariés. Il comprend les formations dites « obligatoires » c’est-à-dire réglementaires et toutes les autres formations (non-obligatoires) négociées et décidées pour atteindre des objectifs professionnels et développer les compétences. Les entreprises de plus de 50 salariés ne bénéficient plus des fonds mutualisés de formation et autofinancent leurs projets ; les entreprises de moins de 50 salariés peuvent obtenir des financements par l’OPCO (opérateur de compétences) auquel elles sont affiliées (branche professionnelle).

Les aides du Conseil Régional

Chaque Conseil Régional a ses propres critères. Tout demandeur d’emploi ayant un projet de formation validé se verra obtenir une prise en charge. Rapprochez-vous du Conseil Régional dont vous dépendez pour plus d’informations.

L'aide individuelle à la formation (AIF) via Pôle Emploi

L’AIF permet aux demandeurs d’emplois de bénéficier d’un complément financier pour suivre une formation. Tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi et qui ne peut pas bénéficier des autres dispositifs d’aide collectifs ou individuels peut en bénéficier. Vous devez pour cela retourner le formulaire de demande d’AIF à Pôle Emploi. Les frais de formation sont pris en charge par Pôle Emploi.

Plus d’information sur l’aide individuelle à la formation ici

Le financement personnel

Convergence RH vous permet de bénéficier de facilités de paiement, qu’il s’agisse de financer le coût total de la formation ou d’un montant partiel restant à votre charge. Vous pouvez mensualiser vos versements selon un échéancier et des modalités que nous définissions ensemble.

Comment utiliser son CPF

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un dispositif personnel qui vous accompagne durant toute votre vie active. Chaque actif conserve ses droits à la formation même s’il est au chômage ou change de travail et, les actifs à temps partiel bénéficie des mêmes droits que ceux à temps plein. Le compte sera crédité de 500€ par an pour un temps plein avec un plafond de 5000€. Vous pouvez choisir votre organisme et acheter votre formation via votre compte personnel en ligne. Sont éligibles les formations certifiantes par une certification enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles - RNCP de France Compétences ; les attestations de validation de blocs de compétences correspondant à une partie de certification inscrite au RNCP ; les certifications et habilitations enregistrées au Répertoire Spécifique - RS de France Compétences

Convergence RH vous communique sur demande les informations pour trouver facilement nos formations certifiantes éligibles au CPF sur la plateforme en ligne CPF.

Depuis le 8 juillet 2020, l’abondement Pôle Emploi, à savoir le complément financier permettant une prise en charge de la formation à 100 %, est intégré à l’espace Mon Compte Formation.

La demande de formation se fait directement via Mon Compte Formation, où elle est étudiée et validée par l’organisme qui la dispense. Si les droits CPF du demandeur d’emploi sont insuffisants pour financer complètement cette formation, il peut solliciter un abondement auprès de Pôle Emploi. Sa place au sein de la formation est alors réservée pendant 12 jours ouvrés, le temps que Pôle Emploi se prononce sur sa demande.

Si l’abondement est refusé, le demandeur d’emploi peut choisir de financer lui-même le complément, ou bien d’annuler sa demande. Si l’abondement est accepté, le dossier est automatiquement validé dans EDOF, l’espace réservé aux organismes de formation, sans qu’aucune démarche supplémentaire ne soit nécessaire de la part du demandeur d’emploi.

Le demandeur est informé de l’acceptation de l’abondement via son espace personnel sur Mon Compte Formation.

HABILITATIONS ET LABELS

Compte Personnel de FormationTitre coach professionnel inscrit RNCP niveau 6Répertoire SpécifiqueDatadockPartenaire ATLASRFSF CoachOPQFTLP-NavigatorEcole du ManagementEMCC France

L'outil d'aide au référencement des organismes de formation

Une action collective est un dispositif élaboré par l'OPCO ATLAS (l'organisme paritaire collecteur agréé des métiers du numérique, de l'ingénierie, des études, conseil et évènements) visant à proposer à ses adhérents des actions de formation traitant d'une thématique spécifique.

La formation au métier de coach professionnel dispensée par Convergence conduit à une certification de coach professionnel reconnue par l’État, homologuée par le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. La certification est appelée un « titre professionnel ».

La Société Française de Coaching est la seule association en France à ne rassembler que des coachs professionnels accrédités.

Ses 2 niveaux d'accréditation (Accréditation Associé et Accréditation Titulaire), et sa spécialisation en coaching d'équipe constituent des labels sans équivalent sur le marché du coaching professionnel.

La qualification OPQF* atteste qu'un organisme de formation possède les capacités de réaliser les prestations dans les domaines pour lesquels il est qualifié.

* : L’Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation - créé en 1994 à l’initiative du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de la Fédération de la Formation Professionnelle.

Point de rencontre de tous les acteurs de l’accompagnement, l’E.M.C.C (European Mentoring and Coaching Council, Conseil Européen du Coaching, du Mentorat et de la Supervision) est ouvert à tous les professionnels ayant une pratique effective et déontologique du coaching, du mentorat ou de la supervision (à titre principal ou comme complément d’activité) et une formation spécifique effectuée ou en cours : Coachs, consultants, conseil, formateurs, psychothérapeutes, responsables de ressources humaines, chercheurs…

Sont représentées toutes les formes de coaching, de mentorat professionnel et de supervision de coach dans le respect des différents modèles de références : coaching professionnel, coaching de vie, coaching des organisations, coaching interculturel, supervision intégrative, analyse des pratiques professionnelles de l’accompagnement

13 853 heures de formation
dispensées en 2019

94% de réussite
à une certification

100% des personnes inscrites en VAE en 2019 ont validé leur diplôme

96% des stagiaires sont très satisfaits

NOS ACTUALITÉS

Édito du mois

La vérité vraie…

Pourquoi s’embarrasser des faits lorsqu’on peut s’en affranchir ? La « post-vérité » est désormais omniprésente dans les échanges qui se déploient sur la scène des réseaux sociaux. Aucun domaine n’échappe aux « faits alternatifs ». Celui de la santé, COVID oblige en est un exemple flagrant. A côté des tenants des « faits alternatifs », le menteur occasionnel ou même invétéré fait pâle figure. La « post-vérité » se présente comme subversive, elle nous bouscule dans nos convictions mais sa visée n’est-elle pas de produire en chacun un basculement, une radicalité ?

Les vérités des faits sont assujetties à la subjectivité humaine en raison de la contingence des faits. Par exemple, les faits historiques relèvent d’une raison interprétative qui autorise la production de récits. La diversité des interprétations et, la pluralité possible des récits concernant les faits historiques ne sont pas de nature à remettre en question l’existence même de ces faits. La vérité des faits renvoie au caractère irréversible des événements. Nous ne pouvons donc que reconnaitre le fait comme tel et chercher ensuite à l’interpréter, à lui donner « sens ». Or l’entreprise de la « post-vérité » incite à nous faire franchir un autre pas : imposer la négation des faits et de ses évidences au profit de « faits alternatifs ». Les promoteurs de la « post-vérité » ne peuvent alors être envisagés comme de simples menteurs. S’il trompe son interlocuteur, le menteur le fait d’autant mieux qu’il connait bien la réalité avec laquelle il s’arrange. L’adepte de la « post-vérité » cherche à éviter d’aborder la réalité des faits tels qu’ils sont. Il s’y attaque avec une batterie d’arguments allant de la manipulation des données à leur invention pure et simple. Avec la « post-vérité » c’est une néo-réalité, une construction imaginaire qui occupent la place de la vérité des faits. L’exactitude des faits n’est plus alors une préoccupation disparaissant sous l’effet de l’interprétation idéologique. Il s’agit d’être fidèle – au-delà des faits – à ses croyances, à ses convictions, à ses présupposés. Discours complotiste et discours antisystème sont les formes les plus apparentes et parfois folkloriques d’une « pensée » qui s’auto-valide. Difficile dès lors de prendre conscience d’une dérive entre affirmations et vérités des faits ; le militant de la « post-vérité » imposant sa fiction en niant les faits. Aucune remise en question n’est à ce stade possible puisque de la manière la plus systématique, il s’agit de persister à ne croire ce que l’on croit déjà. La « post-vérité » est aux antipodes de la méthode scientifique dont l’exigence requiert de chercher sans cesse à infirmer ses théories. Les faits forment le fond irréductible à partir duquel des opinions peuvent se forger. Leur diversité n’autorise le débat dès lors que les vérités de fait y sont respectées. Mais ces vérités de faits sont vulnérables comme avait pu le souligner Hannah Arendt. Face au négationnisme des faits quel débat peut-il y avoir ? Pour celui qui revendique les « faits alternatifs » et de la « post-vérité », la force de son affirmation devient rapidement une affirmation de force comme seul moyen pour imposer sa vision. Nier la vérité des faits ouvre à la violence des rhétoriques qui remplacent l’art de convaincre par celui de persuader. Dissuader sera l’étape suivante. C’est à la raison que s’attaque frontalement la « post-vérité » laissant alors le champ libre à l’expression pulsionnelle. Aucun exemple dans l’histoire humaine ne montre que les pulsions, lorsqu’elles sont au pouvoir, garantissent le « vivre ensemble » … Sur la scène politique les effets peuvent s’avérer dévastateurs si les fondements démocratiques ne sont pas solidement plantés et, si les citoyens abdiquent à une indispensable vigilance. En se présentant comme « révolutionnaire », la posture de « post-vérité » ne peut apparaitre que pour ce quelle est, une escroquerie. Elle est radicalement « régressive ». Face à la raison, la « post-vérité » offre le retour des stéréotypes, de l’archaïsme. C’est à une forme contemporaine de l’obscurantisme à laquelle nos sociétés sont conviées. Ici pointe la question de civilisation. Nous avons affaire à un ennemi de la vérité bien plus dangereux que le menteur qui lui n’ignore pas le principe de réalité. Le tenant de la « post-vérité » lui s’en affranchit. « Niez, niez, il en restera toujours quelque chose » pourrait-il paraphraser. Un nouveau crédo qui demande à chacun un état vigile.

Livre du mois

Le livre du mois : Dans la disruption Comment ne pas devenir fou ?

Un philosophe engagé, au parcours singulièrement atypique, Bernard Stiegler a travaillé sur la technique, la technologie et leurs effets sociétaux et humains. Avec cet ouvrage, crucial dans son œuvre et son itinéraire, l’auteur explicite les contradictions auxquels nous sommes aujourd’hui, dans nos quotidiens, assujettis. Un livre passionnant qui apporte une contribution au devenir de l’humanité. Parler de cet ouvrage est aussi notre façon de rendre hommage à cet homme, prématurément décédé cet été.

En savoir plus

Podcast du mois

Découvrez tous nos podcasts sur notre chaine Youtube

Le podcast du mois : La vérité vraie ...

ILS NOUS ONT FAIT CONFIANCE

Aix Marseille MétropoleCNFPTEDHECGSKHariboIRDMinistère de la justiceNaval Group (ex. DCNS)orangeUniversité Paris 8URSSAFScience Po ParisBPI groupGroupe ADPKEDGEHarmonie mutuelleASIHVIFMétropole Nice